Présentation

laayoune1

Situation Géographique

La province de laâyoune s’étend sur une superficie de 20813 km2. Elle est limités au Nord par la province de Tarfaya, au Sud par la province de Boujdour, à l’Est par la province d’Es-smara et l’Ouest par l’Océan Atlantique.

Population 

  • 096 habitants (RGPH 2014) dont 237500 sont des marocains et 596 des étrangers;
  • 561 ménages (RGPH 2014) ;
  • Taux d’urbanisation: 99% ;
  • Densité: 11,44 Habitant/Km².rlsh

Organisation Administrative

  • 02 Pachaliks: Laâyoune et El Marsa
  • 01 Cercle: Laâyoune
  • 03 Caidats: Boucraâ, D’Cheira et Foum El Oued
  • 02 Communes urbaines: Laâyoune et El Marsa
  • 03 Communes rurales: Boucraâ, D’Cheira et Foum El Oued.

Cadre géomorphologique, hydrologique et pédologique

Du point de vue géomorphologique, la province est caractérisée par une topographie relativement plate. L’altitude monte progressivement par palier de zéro mètres au bord de l’Océan pour atteindre 70 mètres à l’intérieur.

Le réseau hydrologique est formé de l’Oued Sakia El Hamra et ses affluents, qui drainent un bassin versant d’une superficie de 81000 km². La Province compte également deux nappes de qualités différentes : la nappe de Laâyoune ville qui s’étale sur une superficie estimée à 150 km² et la nappe de Foum El Oued qui est actuellement la seule nappe d’eau douce dans la région.

Le cadre pédologique de la province est caractérisé par la rareté des sols fertiles. Ils sont constitués essentiellement de quelques sols argileux, des sols salins au bord des Sebkhas et des sols siliceux près des accumulations sableuses

Contexte climatique et bioclimatique

nature1

  • Précipitations : La pluviométrie moyenne annuelle sur 18 ans d’observation est de 67,5mm ;
  • Température : Les moyennes des températures mensuelles varient entre 18,9°C et 20,7°C ;
  • Humidité de l’air : Elle reste élevée tout au long de l’année (70%) ;
  • La nébulosité : Elle est forte en été dans la frange littorale subaride de la province, et diminue légèrement vers le Sud et rapidement vers l’intérieur ;
  • Régime du vent : Les vents soufflent durant toute l’année dans la région. La moyenne mensuelle des vitesses maximales du vent est presque constante. Elle varie entre 15,4 et 19,2 m/s avec une moyenne annuelle de l’ordre de 17,6 m/s, soit 63,4 km/heure.

Richesses naturelles

En raison de l’extrême aridité du climat et de la pauvreté des sols de la région, et hormis la bande côtière et les lits des cours d’eau, les espèces animales existantes sur le territoire de la Province de Laâyoune sont très rares et très pauvres en quantité.

En ce qui concerne la flore, la province de Laâyoune dispose d’un couvert végétal plus au moins important, donnant à cette zone saharienne une vocation pastorale. Les formations végétales dominantes sont constituées en général par l’Acacia Raddiana, le Rhus Tripartium et le Tamarix SP, qui occupent les dépressions naturelles «Graras» et les lits des Oueds avec des superficies variables.

Ce pendant, la conservation adéquate du relief est confrontée aux plusieurs contraintes:

  • Conditions climatiques arides ;
  • Vents secs et violents ;
  • Utilisation excessive des ressources végétales ;
  • Exploitation anarchique des richesses faunistiques.
  • Présence des dunes vives ;
  • Insuffisance des moyens de surveillance et de gestion.